La Promesse de l'Est: Espérance nazie et génocide


La Promesse de l'Est: Espérance nazie et génocide (1939-1943) (L'Univers historique) [PDF / Epub] ☉ La Promesse de l'Est: Espérance nazie et génocide (1939-1943) (L'Univers historique) By Christian Ingrao – Thomashillier.co.uk Comment les nazis ont ils r v leur victoire et le Reich de mille ans Entre et , l utopie imp riale nazie connut des d buts de r alisation dans les espaces conquis l Est, brutalement vid s de leurs ha Comment les nazis ont de l'Est: PDF Ë ils r v leur victoire et le Reich de mille ans Entreet , l utopie imp riale nazie connut des d buts de r alisation dans les espaces conquis l Est, brutalement vid s de leurs habitants, d plac s, r duits en esclavage La Promesse MOBI :↠ et, pour les Juifs, assassin s Elle eut ses ing nieurs, ses agences et ses pionniers pas moins de jeunes Allemands Elle suscita de la ferveur et de l adh sion Dans le Reich de mille ans aux fronti res largies par la conqu te, une communaut racialement pure Promesse de l'Est: MOBI ☆ vivrait bient t une existence r concili e de prosp rit sereineChristian Ingrao examine pour la premi re fois, dans leur coh rence et dans leurs tensions, le travail des diff rentes institutions, le parcours des hommes et des femmes qui y ont pris part, l ampleur des planifications successivement dessin es Il poursuit une anthropologie sociale de l motion nazie et d voile, c t de la haine et de l angoisse, la part de la joie et de l attente, deux faces d une m me r alitL esp rance nazie fut le cauchemar des populations C est ce que r v le cr ment l tude des violences d cha n es l chelle de la r gion de Zamosc, aux confins de la Pologne et de l UkraineUn grand livre, qui porte sur l un des aspects les plus m connus du nazisme Charg de recherche au CNRS, ancien directeur de l Institut d Histoire du Temps Pr sent , il est l auteur de Les Chasseurs noirs la brigade Dirlewanger Perrin,et Croire et d truire les intellectuels dans la machine de guerre SS Fayard,Il est l un des meilleurs sp cialistes fran ais du nazisme.

    La Promesse de l'Est: Espérance nazie et génocide successivement dessin es Il poursuit une anthropologie sociale de l motion nazie et d voile, c t de la haine et de l angoisse, la part de la joie et de l attente, deux faces d une m me r alitL esp rance nazie fut le cauchemar des populations C est ce que r v le cr ment l tude des violences d cha n es l chelle de la r gion de Zamosc, aux confins de la Pologne et de l UkraineUn grand livre, qui porte sur l un des aspects les plus m connus du nazisme Charg de recherche au CNRS, ancien directeur de l Institut d Histoire du Temps Pr sent , il est l auteur de Les Chasseurs noirs la brigade Dirlewanger Perrin,et Croire et d truire les intellectuels dans la machine de guerre SS Fayard,Il est l un des meilleurs sp cialistes fran ais du nazisme."/>
  • Kindle Edition
  • 480 pages
  • La Promesse de l'Est: Espérance nazie et génocide (1939-1943) (L'Univers historique)
  • Christian Ingrao
  • English
  • 27 June 2018

About the Author: Christian Ingrao

Is a well known de l'Est: PDF Ë author, some of his books are a fascination for readers like in the La Promesse de l'Est: Espérance nazie et génocide L'Univers historique book, this is one of the most wanted Christian Ingrao author readers around the world.



10 thoughts on “La Promesse de l'Est: Espérance nazie et génocide (1939-1943) (L'Univers historique)

  1. Romain Blandre Romain Blandre says:

    Tout tait r fl chi, tout tait pr vu, dans le moindre d tail, jusque dans l int rieur m me des maisons qui devaient accueillir les nouveaux arrivants Le projet nazi de la conqu te de l est et de son int gration dans un vaste empire qui devait vivre mille ans est l objet de ce nouveau livre de Christian Ingrao tudier le nazisme comme un r ve, comme une utopie, promis par Hitler et d autres intellectuels un peuple qui se sentait humili et en danger, depuis la fin de la Premi re Guerre mondi Tout tait r fl chi, tout tait pr vu, dans le moindre d tail, jusque dans l int rieur m me des maisons qui devaient accueillir les nouveaux arrivants Le projet nazi de la conqu te de l est et de son int gration dans un vaste empire qui devait vivre mille ans est l objet de ce nouveau livre de Christian Ingrao tudier le nazisme comme un r ve, comme une utopie, promis par Hitler et d autres intellectuels un peuple qui se sentait humili et en danger, depuis la fin de la Premi re Guerre mondiale est le challenge magistralement relev par l historien 1939 marque le point de d part du livre un incident de fronti re allait servir de pr texte l invasion de la Pologne par les troupes allemandes Puis c est Barbarossa, la grand offensive contre l Union sovi tique qui am nera la Wehrmacht aux portes de Moscou Pour les nazis, le r ve devient r alit , l empire est en voie de na tre, il faut d s lors germaniser le territoire et sa population.Plusieurs hommes, plusieurs intellectuels, se voient en charge de planifier cette mission Des plans g n raux pour l est voient le jour sous la plume du g ographe agronome Meyer Heitling, puis ce sera Kammler, l ing nieur conomiste et enfin Speer, le c l bre architecte d Hitler qui y mettront leurs touches personnelles La SS se dote de structures pour encadrer tout cela Au d part tout est un peu brouillon, dans l enthousiasme que suscitent les succ s nazis, chacun entre en concurrence avec l autre, les d cisions se prennent rapidement et parfois de fa on contradictoire.Puis on d cide de proc der par tapes La premi re est d expulser les populations ind sirables du nouveau Reich et de les regrouper dans un territoire d potoir o , m me l , on ne veut pas d elles Alors on imagine des plans d envergure l expulsion et la mort petit feu Madagascar, le o ces millions de gens ne trouveront de toute fa on pas assez de ressources pour y vivre La seconde tape est celle pendant laquelle on va juger de la bonne ethnicit de ceux que l on veut garder sur place afin de servir la race sup rieure germanique On favorise l installation sur les nouveaux territoires conquis des Allemands ethniques qui seront charg s de coloniser et d am nager l espace vital C est ainsi que de vastes transferts de populations vont tre organis s alors m me que la guerre n est pas encore gagn e.Les nazis invitent des sp cialistes, ing nieurs, civils, tudiants, militants, femmes effectuer l exp rience formatrice de l est, vivre la grande aventure dans ce lieu de tous les possibles, o , en servant le Reich, chacun pourra construire sa propre carri re et pourra se targuer d avoir particip au grand sauvetage des Volkdeutsche soumis depuis trop longtemps la domination des peuples slaves que l on hait tant, tant ils ont mis les vrais Germains en danger.L tude que fait Christian Ingrao de rapports, de catalogues d expositions, de chants, de po mes, de livres, montre comment tout a t pr vu et comment tout cela s ancre dans l univers mental des acteurs qui re oivent chacun un r le pr cis L organisation des villes et des villages, des axes de communication, des futures exploitations agricoles, des communaut s d habitants, prouvent que rien n avait t laiss au hasard Les trois plans pour l est qui ont vu le jour d s le d but de la guerre constituent bien les preuves que le projet de colonisation de l espace vital tait au centre des pr occupations des hi rarques nazis et qu ils voluaient au rythme des actions militaires.Cette germanisation de l est ne pouvait cependant pas se r aliser sans l limination physique des populations jug es nuisibles par l id ologie raciste et antis mite nazie Christian Ingrao d montre avec une clart vidente que le g nocide des juifs est int gralement li ce projet L tude de cas sur Zamosc et la r gion de la Zamojszczyzna qui cl t l ouvrage en est une preuve irr futable Ce territoire qui constituait un confins de l empire jusqu en 1941, en devient un centre avec l op ration Barbarossa le glissement du Reich vers l Union sovi tique change totalement la donne pour cette r gion et ceux qui y vivent Globocnik, un des nazis les plus z l s, va pouvoir y exercer son gouvernement et montrer ici sa capacit appliquer la lettre le projet nazi et trouver tous les moyens, m me les plus radicaux, pour le mettre en uvre Appuy par Himmler, il fera de la Zamojszczyzna le fer de lance de la colonisation et de la germanisation de l est Ce v ritable laboratoire grandeur nature sera aussi celui de l assassinat en masse des juifs Ceux ci sont d abord regroup s l pour servir de b tail humain charg de construire les grandes infrastructures pour la germanisation du territoire Les valides y sont regroup s dans des camps et la plupart devra s liminer naturellement par le travail en servant le Reich Les autres, les inutiles, ceux qui ne veulent ou ne peuvent travailler doivent mourir Pour cela, on va se resservir de ces scientifiques qui ont trouv quelques ann es auparavant le moyen d liminer efficacement et proprement les malades mentaux lors de l action T4 C est ainsi que na tra le centre de mise mort mod le de Belzec, que l on dote de chambres gaz, puis celui de Sobibor o les juifs vont tre tu s en masse Quand ces deux centres sont engorg s par l afflux trop massif de victimes, on fait appel des escadrons de gendarmes mobiles pour assassiner les juifs dans les for ts voisines au bord de fosses communes Tout cela se fait au vu et au su de tout le monde le caract re ostentatoire et souvent cruel des assassinats doit prouver tous la d termination et la sup riorit des conqu rants On orchestre aussi les conflits entre peuples les Ukrainiens sont encourag s se battre contre le voisin polonais ha depuis toujours.L ann e 1943, borne chronologique finale de l ouvrage, voit mourir l utopie Ou du moins celle ci passe au second plan Les premi res d faites nazies, notamment Stalingrad, poussent les chefs ne plus se concentrer sur le futur, mais sur l imm diatet Il s agit d s lors de d velopper les efforts pour la victoire d abord.Lire Christian Ingrao, ou l entendre en conf rence, c est chaque fois tre s r d tre encore ahuris par la capacit de cette g n ration d historiens toujours apporter du neuf des sujets dont on tait persuad s tout connaitre Ces historiens, par leurs recherches exceptionnelles, et suite l ouverture des archives sovi tiques, r pondent indirectement tous ceux qui pensent et clament qu il faut arr ter de travailler sur le nazisme et la Shoah parce qu on sait tout et qu il n y en a toujours que pour les m mes Absurdit parfaitement contredite par La promesse de l est

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *