La course à l'abîme Epub ¹ La course ePUB ½

La course à l'abîme [PDF / Epub] ★ La course à l'abîme Author Dominique Fernandez – Thomashillier.co.uk Rome 1600 Un jeune peintre inconnu débarue dans la capitale et en uelues tableaux d'une puissance et d'un érotisme jamais vus révolutionne la peinture Réalisme cruauté clair obscur il bouscule tr Rome Un jeune peintre inconnu débarue dans la capitale et en uelues tableaux d'une puissance et d'un érotisme jamais vus révolutionne la La course ePUB ½ peinture Réalisme cruauté clair obscur il bouscule trois cents ans de tradition artistiue Les cardinaux le protègent les princes le courtisent Il devient sous le pseudonyme de Caravage le peintre officiel de l'Eglise Mais voilà c'est un marginal né un violent un asocial ; l'idée même de faire carrière lui répugne Au mépris des lois il aime à la passion les garçons surtout les mauvais garçons les voyous Il aime se bagarrer aussi habile à l'épée ue virtuose du pinceau Condamné à mort pour avoir tué un homme il s'enfuit erre entre Naples Malte la Sicile provoue de nouveaux scandales meurt à trente huit ans sur une plage au nord de Rome Assassiné Sans doute Par ui On ne sait Pouruoi Tout est mystérieux dans cette vie et dans cette mort Il fallait un romancier pour ressusciter outre cette époue fabuleuse de la Rome baroue un tempérament hors normes sur leuel on ne sait rien de sûr sauf u'il a été un génie absolu un des plus grands peintres de tous les temps.


7 thoughts on “La course à l'abîme

  1. Charlie Charlie says:

    16ème siècle Rome Michelangelo Merisi révolutionne la peinture de l'époue emprunte de plusieurs siècles de pudibonderie et d’influence chrétienne par une nouvelle utilisation de la lumière et l’introduction de la sensualité dans des scènes bibliues créant à l’époue de nombreux scandales Ce dernier est désormais connu sous le nom du Caravage maître du clair obscur Dominiue Fernandez se met dans la peau de Michelangelo et nous raconte à la première personne ce ui de son petit village de Caravaggio aux côtes de Porto Ercole a influencé le peintre et l’a amené à choisir les sujets de ses toiles et uelles intentions il y a glissées Le style est clair parfois grivois et le niveau de langage est en général assez élevé il faut s’attendre à ouvrir de nombreuses fois le dictionnaire un peu lassant à la fin une curieuse impression de démonstration de vocabulaire peut se faire ressentir Il n’en reste pas moins un récit passionnant et les presue huit cents pages du livre ne se font jamais ressentir tant la fougue de Merisi nous enveloppe À lire accompagné d’internet ou d’un ouvrage permettant de voir les tableaux en même temps ue l'auteur les décrits


  2. Hotaru Hotaru says:

    25 étoiles pour les manigances des cardinaux les intrigues des partis français et espagnol à Rome et les descriptions des tableaux du Caravage accompagnées de leurs interprétations dévotes progressistes cherchant à donner le change ou blasphématoires Sainte Inuisition On a vraiment envie de contempler les peintures en refermant le livrePour le reste l'antipathie profonde ue m'inspire le personnage du Caravage décrit par l'auteur le style relevé de pathos et de pompe de ce dernier et le caractère cycliue du scénario m'ont rendu ces 800 pages très longues Caravage n'a pas d'argentest en difficulté Il est protégésauvé par un bienfaiteur Il s'ennuie car en vrai rebelle il a besoin de braver le danger pour jouir de la vie et stimuler sa créativité Il s'adonne au péché avec un gamin de 12 15 ans cocher le bon prénom Mario Grégorio Alessandro et sature en conséuence ses tableaux d'érotisme Il a des ennuis avec l'Eglise Il est protégésauvé par un bienfaiteur etc


  3. Elorin Elorin says:

    L'un des meilleurs et des plus lgbta livres ue j'ai eu à lire de ma vie La plume la langue est délicate et parfaite à me réconcilier avec la 1ere personne L'histoire de l'art est précise et donne à voir les tableaux Caravagge et sa vie sont le coeur du roman un coeur ardent A relire encore et encore


  4. Amilcar Antonio Castellano Amilcar Antonio Castellano says:

    Il n’y auras pas assez d’esprit pour exprimer la merveilleuse expérience de lire ce livre et intégrer la réalité de la vie de Caravaggio et l’immense aventure créée par M Fernandez autour de la vie difficile de cet artiste uniue du baroue et clair obscur Vraiment magnifiue


  5. Rainbowgirl Rainbowgirl says:

    J'ai rarement été aussi partagée sur un livreJ'ai aimé le sujet J'ai aimé le regard ue ce récit donne sur la peinture tous les artistes u'il m'a fait croiser J'ai aimé découvrir un contexte politiue où l'art avait une importance si capitale ; la reconstruction en est d'autant plus impressionnante u'elle est historiuement correcte C'est absolument génial de voir les manigances et les calculs ui se font autour d'un artiste même si c'est un peu difficile de suivre tous les personnages secondaires j'ai dû mélanger tous les hommes d'église à un moment ou à un autre C'est aussi passionnant de se plonger dans une époue où l'on risuait tant à provouer par son art alors ue de nos jours on n'est plus choué par rien Et c'est idéal pour comprendre un artiste ue d'avoir tout cela je crois u'il n'est pas possible de lire ce livre et de ne pas en ressortir complètement fan du CaravageAprès j'ai eu vraiment du mal avec la façon dont c'était écrit Durant les 50 premières pages jusu'à ce u'on commence à y parler de peinture je me suis dit ue j'avais rarement lu uelue chose d'aussi maladroit et pénible L'histoire démarre sur un ton lourdement prophétiue ui enlève immédiatement au récit toute chance d'avoir un pied ferme dans le présent et va le faire évoluer en constante référence à la fin L'ennui c'est ue cela nuit ici beaucoup au portrait du Caravage ui n'a jamais de consistance réellement tangible ; il n'est ue la suite des circonstances ui le mèneront à sa mort annoncée en filigranes derrière chacune des uestions rhétoriues pleines d'emphase ui ponctuent le récit En plus de cela dans ces premières pages tout particulièrement le style est extrêmement didactiue empilant les faits connus entre deux états d'âmes du personnage u'on commence grossièrement à construire Pour exemple le tout premier passage au discours direct est un dialogue explicatif des parents sur les tenants et aboutissants politiues du changement de calendrier on peut difficilement faire moins naturel L'écriture en elle même est très classiue riche et tout à fait élégante mais en même temps dénuée de la moindre audace ce ui ne colle pas à mes yeux avec les idéaux artistiues du Caravage tels u'on nous les présente Et pourtant comme tout ce dont j'ai parlé jusu'ici cela dérangerait beaucoup moins si l'histoire était contée d'un point de vue extérieur Mais le fait ue ce soit un récit à la première personne m'a souvent gênée parce ue cela accentue les maladresses et annihile toute forme de mystère autour de ce personnage sombre ui en perd tout son charisme Et il est dur d'adhérer à l'intégralité du portrait uand il reste aussi peu de place pour l'interprétation personnelle Caravage a inventé le clair obscur or sa vie est racontée en brauant dessus un projecteur 10000 Watts Chaue élément de ses tableaux doit être expliué et lié à un détail de sa vie et souvent j'ai trouvé cela terriblement artificiel Trop de personnages sont créés par ce biais pour ue ce ne soit pas lassant Au fond cela m'a donné l'impression ue l'auteur s'est amusé à inventer l'histoire cachée dans toutes les zones d'ombre et a ensuite tenu à caser absolument tout ce u'il avait imaginé dans son bouuin sans se soucier de ce ue cela pouvait apporter ou non au récit Too much informationLes meilleurs moments de lecture étaient ceux où l'histoire était à peu près libre des attaches historiues racontant les relations entre les personnages sans s'attarder excessivement sur les tableaux ue cela pouvait engendrer J'ai aussi aimé l'arrière plan historiue ui est très efficacement mis en scène Par contre j'ai été perturbée par uelues détails sur lesuels l'auteur ui a fait pourtant un travail de recherche phénoménal s'est planté Notamment lorsu'il nous raconte u'Abraham est un nom ui veut dire rocher et cite Tu es petrus alors ue même moi ui n'ai pratiuement aucune culture bibliue je sais ue Tu es petrus ça s'adresse à Pierre ui veut dire pierre Abraham veut dire père d'une multitude Rien à voir Comment on a pu laisser passer ça ?Bref Un récit impressionnant par ses ambitions mais ui m'a fait connaître des montagnes russes uestion plaisir de lecture Le plus étrange dans tout cela est ue je suis certaine ue je l'aurais adoré si le narrateur n'avait pas été le Caravage lui même


  6. Esdaile Esdaile says:

    L'historie donnat pour moi l'opportunité de pratiuer mon francais Le roman n'est ni trop facile ni trope dificile pour moi c'est à dire Je pourrais apprendre des nouveaux mots et aux même tmeps lire sans problème Mais voilà un avantage assez personel de l'historieJe me suis demandé tout le temps combien de ce comte est de Caravage et combien concerne la vie et les idées de Dominiue Fernandez Son portrait de Caravage l'histoire de la vie du peintre célebre et écrit comme si il s'agissait d'un autobiographie écrit par le peintre directement me semble être bien probablement un portrait de soi même mais puis ce ue j'ignore les détails historiues de la vie de cette personnage je parle du peintre bien sur je ne peux pas dire jusu'à uel point l'écrivain introduit sa propre vie en la réprésentant comme la vie de Carravage Une chose est sûr pourtant Caravage peignit les gosses aussi ue des jeunes hommes Fernandez veuille nous fair croire ue les models étaient tous de 15 ans ou plus mais ce n'est pas de tout vraisemblable; par example le modéle pour Amor Vincit Omnia est un ephébe de 15 ans mais il ne faut ue regarder le sujet en uéstionm Il a beaucoup moins ue ca On voit bien ue le modele devait avoir à peux près 8 ans Et le jeune homme même dans Vocation de saint Matthieu est un beau gosse de je dirais un dizaine d'années Dans le livre pourtant comme je l'asi dit tous les modeles ont au moins 15 ansL'historie est agréable à lire non pas trop profound mais j'ai appris une chose importante de ce roman ue l'impiété est la vice la plus bas est la plus proche au mal absoluL'impiété vice ui s'exerce au detriment de soi même de la Patrie de son Père et de sa Mère Ah uel ilumination uel apercu ue ce soit vrai


  7. Nicolas Nicolas says:

    Je ne verrai plus jamais un Carravage de la même manière 700 pages ue l'on voudrait interminables connaissant dès le départ l'aphothéose morbide glorifiée ue nous réserve cette psychobiographie


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *