[ Lireing ] ➷ Les créatures artificielles : Des automates aux mondes virtuels Auteur Jean Claude Heudin – Thomashillier.co.uk

Les créatures artificielles : Des automates aux mondes virtuels Les Statues Vivantes L AUBE DE L HUMANIT Il Y A Environ Trois Millions D Annes, L Une Des Toutes Premires Rvlations De L Homme Issu Du Berceau Africain A T De Saisir Son Reflet La Surface De L Eau Depuis Cet Instant, Nous Essayons Toujours De Comprendre La Nature Humaine Et De Lui Donner Un Sens La Qute D Une Altrit Artificielle A Donc Probablement Commenc Ds L Aube De L Humanit Il Est Quasiment Impossible De Situer Prcisment Les Premires Tentatives Humaines De Reproduction De La Nature Sous La Forme De Fresques Ou De Statuettes Elles Remonteraient L Apparition D Homo Sapiens, Il Y A Quelque Cent Mille Ans, Mais Il Est Possible Qu Homo Habilis Ou L Un De Ses Prdcesseurs Ait Aussi, Sa Manire, Prouv Le Besoin De Reprsenter Le Vivant Sous Une Forme Encore Plus Primitive L Clat D Un Cristal De Silex Grossirement Taill, L Os D Une Proie Transform En Outils Sont L Origine De L Volution Qui Nous Conduira Jusqu Aux Robots Et Aux Intelligences Artificielles La Faade Ouest Du Massif Central Et Le Versant Septentrional De La Chane Pyrnenne Possdent L Une Des Plus Importantes Concentrations En Grottes Ornes Palolithiques En Europe On Y Compte En Effet Pas Moins De Cent Trente Sanctuaires Parmi Ceux Ci Se Trouve L Un Des Plus Prestigieux Lascaux Sur La Rive Gauche De La Vzre, La Configuration Particulire De La Grotte, Enchsse Dans Une Assise Calcaire, A Permis La Conservation Exceptionnelle D Un Trs Grand Nombre De Peintures Rupestres Il Y A Approximativement Dix Sept Mille Ans, Les Artistes Du Magdalnien Reproduisaient Sur Les Murs De La Grotte Un Imposant Bestiaire De Prs De Six Cents Animaux Composs Pour L Essentiel De Cerfs, Chevaux, Aurochs Et Bisons Incontestablement, L Homme De Lascaux Tait Dou D Un Vritable Sens Artistique Et D Une Matrise De L Art Rupestre Son Talent Est Visible Non Seulement Dans La Qualit De L Excution Mais Aussi Au Plan De La Mise En Scne Le Souci De Composition Transparat Jusque Dans La Faon D Exploiter Les Irrgularits Naturelles De La Grotte Pour Crer Des Volumes Et Des Effets De Perspective Le Dos D Un Cheval Pouse Une Faille De Calcite, Le Muscle D Un Bison Se Dcoupe Sur Une Tranche, Le Cou D Un Taureau Suit Le Contour D Une Bosse, Les Pattes D Un Autre Sont Esquisses Dans Les Creux Les Artistes De Lascaux Ont Exploit Le Moindre Accident De La Paroi, Donnant Aux Peintures Un Relief Singulier Les Reprsentations Animales Ne Sont Pas Les Rpliques Exactes Des Modles Vivants, Elles Tmoignent Au Contraire D Une Grande Originalit Artistique Certains Dessins Paraissent Dforms Selon Des Rgles Prcises Les Techniques Picturales Utilises Sont Par Ailleurs Trs Labores.De L Rotique Galate L Eve Future, Du Golem De Glaise Au Corps Rapic Du Monstre De Frankenstein, Des Robots De Capek Au Terminator De Cameron, De L Ordinateur Paranoaque De Kubrick L Agent Smith De Matrix, Les Cratures Artificielles Ont Toujours Peupl Notre Imaginaire Et Aliment Fascinations Et Peurs Jean Claude Heudin Raconte Leur Histoire Sur Plus De Deux Mille Ans, Il En Rvle Toutes Les Dimensions, Artistiques Et Mythiques Aussi Bien Que Scientifiques Et Techniques Depuis Les Peintures Rupestres Et Les Statues Animes Antiques, Les Jacquemarts Et Les Automates Des Lumires Jusqu Aux Robots Chiens De Compagnie, Aux Hros Virtuels Des Jeux Vido, Aux Virus Informatiques Et Aux Intelligences Artificielles D Aujourd Hui Explorant Aussi Les Tendances Actuelles Et Les Perspectives Prochaines, Il S Interroge Sommes Nous En Passe De Crer De La Vie Et Laquelle Jean Claude Heudin Est Directeur Du Laboratoire De Recherche De L Institut International Du Multimdia Association Lonard De Vinci Il Est L Auteur De Nombreux Articles Scientifiques Au Niveau International Ainsi Que De Plusieurs Ouvrages Dans Le Domaine Des Sciences De La Complexit Et De La Vie Artificielle.


2 thoughts on “Les créatures artificielles : Des automates aux mondes virtuels

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *